Logo conduite accompagnée

Conduite accompagnée

La conduite accompagnée

La conduite accompagnée, est aussi appelée apprentissage anticipé de la conduite (AAC). Le principe de la conduite accompagnée est de permettre aux jeunes d’acquérir de l’expérience dès 16 ans. Il existe de nombreux avantages à faire le choix de la conduite acoompagnée :
Le taux de réussite à l’examen du permis est bien plus importants pour les conducteurs passés par la case conduite accompagnée (+25% de réussite)
Sur le plan financier : la surprime de l’assurance jeune conducteur est grandement diminuée (en fonction du type et de l’âge du véhicule, et du type d’assurance choisi, il est possible d’atteindre jusqu’à 40% en moins grâce à la conduite accompagnée).
Remarque : Notez que depuis la création du permis probatoire en mars 2004, un jeune conducteur n’a plus que 6 points sur son permis, qu’il soit passé par l’apprentissage anticipé de la conduite ou non. D’autre part, la durée du permis probatoire est de 2 ans au lieu de 3 pour les jeunes ayant choisi la conduite accompagnée.
L’obtention du droit à la conduite accompagnée
Une première évaluation d’une heure sera effectuée. Elle permettra de jauger les besoins de l’apprenti conducteur et de déterminer ses besoins en termes d’heures de conduite (le minimum obligatoire est de 20 heures). Ce nombre d’heures peut être révisé à tout moment pendant la formation.
Tout comme pour l’obtention du permis de conduire, le candidat à la conduite accompagnée doit passer le code de la route. Un livret lui permettant de réviser lui sera remis par son auto-école pour lui permettre de travailler en parrallèle des leçons données par son formateur. Il recevra également son livret d’apprentissage AAC dans lequel seront notés ses acquis tout au long de sa formation, thérorique et pratique.
A la fin de la formation, une attestation de fin de formation initiale est émise en 3 exemplaires : une restera dans le livret de l’élève, une pour l’auto-école, enfin une pour le conducteur pour l’assurance de la voiture.
L’accompagnateur
N’importe qui ne peut pas prétendre être accompagnateur d’un apprenti pendant sa conduite accompagnée. Il faut qu’il soit âgé de plus de 23 ans, titulaire du permis depuis plus de 3 ans. Il jouera un rôle important dans le conseil de l’apprenti, et la transmission de son expérience de la route.
Pendant la conduite accompagnée
La phase de conduite accompagnée doit durer au moins un an, et l’apprenti conducteur doit parcourir au moins 3000 Km aux côtés de son accompagnateur. Tout au long de cette période, les trajets et le kilométrage doit être inscrit sur le carnet pour le suivi.
Le conducteur en AAC est soumis aux règles suivantes :
Obligation d’apposer le disque « Conduite Accompagnée » à l’arrière du véhicule quand il est au volant
Limitations de vitesse : en tant que jeune conducteur, il n’est pas soumis aux mêmes limitations que son accompagnateur : 110 Km/H au lieu de 130 sur autoroute, 100Km/H au lieu de 110 sur voie rapide, et enfin 80Km/H au lieu de 90Km/H sur les routes.
L’apprentissage anticipé de la conduite n’est un droit valable qu’en France. Un conducteur en AAC n’a pas le droit de passer les frontières au volant du véhicule.
Durant la conduite accompagnée, le conducteur en formation devra se réunir avec son ou ses accompagnateurs, ainsi que son formateur pour 2 rendez-vous pédagogiques au minimum, d’une durée totale de 6 heures(le troisième n’est pas obligatoire), pour faire le point tous ensemble.

Limitations de vitesse

Limitations de vitesse

Conduite accompagnée
Notez cet article