éco-conduite

éco-conduite

l’éco-conduite contribue à rendre le trafic plus sûr, moins stressant et à limiter les dépenses liées à votre véhicule. Eco-conduite ou comment mieux (se) conduire. Avec les conseils des formateurs de l’auto école Wagner à Bouzonville, vous pouvez améliorer votre économie de carburant de 10 à 30 % voire plus dans certains cas. Cela ne vous coûtera pas un centime, vous obtiendrez une conduite plus sûre et vous ferez un geste pour l’environnement en réduisant vos émissions de gaz.
L’auto école Wagner à Bouzonville vous aide à promouvoir une conduite sûre, économique et responsable vis-à-vis de l’environnement. Pendant que la plupart prennent le fait de conduire comme un acquis, il est facile d’oublier que cela reste un privilège. Si la technologie peut favoriser un comportement d’éco-conducteur, c’est avant tout l’adaptation de la conduite elle-même qui illustre prioritairement ce qu’est l’éco-conduite
Principes de bases

  • Monter les rapports entre 2000 t/min et 2500 tr/min. Ceci s’applique aux véhicules à essence et aux véhicules diesel.
  • Maintenir une vitesse régulière en utilisant le plus haut rapport possible !
  • Conduire avec des régimes moteurs bas
  • Afin de conduire à une vitesse aussi constante que possible, il est important d’anticiper le trafic environnant pour éviter les freinages et accélérations non nécessaire
  • Respecter les limitations de vitesse

Se poser quelques questions

  • Ai-je vraiment besoin de la climatisation ?
  • Mes pneus sont-ils suffisamment gonflés ? > les pneumatiques sous-gonflés (c’est à dire à une pression insuffisante) conduisent non seulement à un échauffement du pneumatique pouvant avoir pour effet l’éclatement de ce dernier, mais génère également une surconsommation de carburant pouvant atteindre 8%
  • Mon véhicule est-il bien entretenu ?

permis de bonne conduite

conduite souple

Une conduite agressive entraîne jusqu’à 40% de consommation en plus !

La voiture peut être à la fois la meilleure et la pire des choses :
pratique mais polluante, utile mais bruyante, symbole de liberté et de dégradation climatique… Pour réduire ses nuisances, on peut moins s’en servir, mais aussi mieux l’utiliser, mieux l’entretenir et mieux la choisir.
Organiser ses déplacements:
courts ou longs, partager un véhicule, conduire « patte de velours », oublier les pratiques et les accessoires qui font grimper la consommation de carburant, laisser plus souvent la voiture au garage au profit des transports en commun, de la marche ou du vélo, c’est déjà un premier pas.
calme, courtoisie, efficacité:
Une conduite souple et fluide, sans agressivité et sans à-coup évite des surconsommations importantes, surtout en ville . Anticiper et rouler calmement, c’est moins de stress, moins de pollution, des économies de carburant et plus de sécurité
L’entretien est une étape obligée:
pour limiter surconsommation et rejets nocifs… Du petit coup d’œil régulier au contrôle technique, en passant par la visite chez le garagiste, il ne faut rien négliger !
Et l’achat d’une nouvelle voiture ?
C’est le bon moment pour profiter des nouveaux choix qui s’offrent et des incitations financières avantageuses pour les voitures performantes, qui consomment moins, polluent moins et rejettent moins de gaz à effet de serre. Des technologies innovantes, des carburants différents améliorent encore ces performances.
Tout cela débouche sur des économies à l’usage !

Pour plus d’informations téléchargez le: guide de l’ADEME (agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie)

éco-conduite
Notez cet article